Toulouse protège

C’est une ville qui imagine de nouvelles formes de solidarité pour les personnes les plus fragiles et les plus vulnérables. Une ville accessible, fraternelle et inclusive. Une ville où chaque toulousain-e doit se sentir en fonction de ses besoins, considéré, épaulé et en sécurité. Une ville qui PROTEGE.

La part logement du budget des ménages est en constante augmentation. Les prix des loyers, comme les prix à l’achat s’envolent. Face au laisser-faire actuel, nous voulons reprendre le contrôle. 
  • Encadrer les loyers pour enrayer leur hausse et accompagner les propriétaires afin de mettre sur le marché de la location des biens inoccupés.
  • Mettre en œuvre le permis de louer pour lutter contre le logement insalubre
  • Étendre le «Pass logement» aux jeunes travailleurs et travailleuses
  • Développer le logement d’urgence et demander la réquisition des logements vides 
  • Mettre fin à la vente aux enchères du foncier municipal
  • Éviter la spéculation foncière en renforçant les Établissements Publics Fonciers Locaux (EPFL).
  • Équilibrer la part de logements sociaux par quartier et non plus à l’échelle de la ville
  • Assurer une mixité dans toute la ville en baissant le seuil d’obligation de logements sociaux dans les petits immeubles.
  • Lutter contre le clientélisme en « anonymisant » les candidatures dans le logement social

Toutes nos propositions sur le logement en cliquant ici 

 

Depuis 6 ans, la majorité sortante a abandonné les plus fragiles et a aggravé la précarité en augmentant les tarifs municipaux.
  • Proposer la gratuité des transports publics pour les personnes en situation de handicap et leurs accompagnant.e.s.
  • Handicaps : Nous nous engageons pour une accessibilité universelle et sensibilisation des agents d’accueil et de l’éducation aux handicaps visibles et non visibles.
  • Créer des aidants numériques pour permettre à tous de faire des démarches administratives.
  • Soutenir l’action des associations d’aides aux réfugiés et développer des parrainages républicains pour les jeunes sans-papiers scolarisés dans nos écoles.
  • Renforcer le programme d’insertion des personnes les plus éloignées de l’emploi et systématiser des clauses «insertion» dans les marchés publics.
  • Créer un Guichet Unique pour les plus de 60 ans et leurs familles afin de simplifier leurs démarches pour adapter leur logement, améliorer leur vie quotidienne / aides au logement, aides ménagères, portage des repas…
  • Créer une «Mission Intergénérationnelle Toulouse» ; nous appliquerons le principe du voisinage et du croisement entre les établissements de petite enfance et les espaces seniors. Tous les nouveaux programmes de construction de logement, comme d’infrastructures publiques, devront favoriser la mixité générationnelle.

Plus de détails sur nos propositions pour la solidarité à Toulouse en cliquant ici

Face à la pollution et aux inégalités sociales nous voulons agir pour une meilleure santé de tous les toulousains.

Nous nous engageons à : 

  • Soutenir la création des «Maisons de santé pluridisciplinaires» afin de favoriser l’installation de professionnel.le.s de santé et que chaque habitant.e puisse avoir accès à des rendez-vous médicaux et des soins dans son quartier.
  • Développer la prévention et la réduction des risques liés aux comportements addictifs (alcool, drogues…).
  • Toulouse sans sida : nous rejoindrons le réseau mondial «Les villes s’engagent» pour mettre fin à l’épidémie du Sida d’ici 2030.
  • Soutenir les centres de santé, qu’ils soient municipaux (CCAS de Toulouse) comme associatifs (Case de santé, Médecins du monde…).
  • Développer les douches, vestiaires et toilettes publiques.
L’égalité entre les femmes et les hommes doit être une priorité. Nous voulons des toulousaines, libres et en sécurité dans l’espace public. Plus largement, nous combattrons toutes les formes de radicalisation, de racisme et d’antisémitisme.
  • Accentuer les campagnes de prévention et de sensibilisation pour que les femmes soient respectées, protégées de la stigmatisation et du harcèlement.
  • Construire une «Maison des femmes» pour toutes celles ayant subi des violences sexistes et/ou sexuelles, et leurs enfants. Cette structure de lutte pour le droit des femmes sera un espace ressources pour les associations féministes.
  • Renforcer l’accompagnement à la sortie de la prostitution et l’aide aux associations qui œuvrent en ce sens.
  • Refuser les subventions à des associations qui prônent des valeurs anti-républicaines et organiserons chaque année, une initiative en faveur de la tolérance, du respect et du rejet de toutes les formes de racisme.
  • Engager des moyens nouveaux pour lutter contre toutes les formes de discriminations, dont LGBTQI+, en soutenant les associations et en proposant un accompagnement aux victimes.

 

 

Lutter avec efficacité contre l’insécurité et faire reculer, aux côtés de l’État, le trafic de drogue, les violences et la criminalité. Redonner des moyens à la médiation et la prévention.

Des moyens nouveaux pour plus d’efficacité

  • Faire respecter les toulousain.e.s en obtenant de l’État 200 policiers nationaux supplémentaires.
  • Mettre en place des Unités Territoriales de Quartier (UTQ) et des commissariats afin de favoriser la proximité.
  • Soutenir nos policiers municipaux en leur donnant les moyens de remplir leurs missions.
  • Créer un centre d’appel et de traitement exclusivement dédié aux incivilités, à la tranquillité et à la sécurité
  • Traiter les incivilités et l’insécurité dans tous les quartiers, avec des moyens humains et techniques équivalents.
  • Créer une brigade spécialisée dans la tranquillité publique et la lutte contre les nuisances
  • Augmenter l’efficacité des dispositifs de vidéo-surveillance.

Niveau 2 : Toulouse, ville de la médiation

  • Relancer la commission des libertés publiques, ouverte aux habitant.e.s et déclinée par quartiers.
  • Rassembler et coordonner les fonctions de médiations qui existent au sein de la Ville de Toulouse, de Tisséo, de Métropole Habitat et les autres partenaires publics, éducatifs, judiciaires, associatifs…
  • Établir un partenariat entre la ville et l’école vétérinaire pour garantir la place des animaux, en sécurité, dans la ville.
Construire des écoles pour répondre à la demande démographique ne suffit pas. Nous voulons soutenir les crèches et redonner à l’école une place centrale dans les politiques publiques municipales.

 Pour nos tout-petits

  • Des crèches de qualité, respectueuses des enfants, des salariés et des parents avec des taux d’encadrement suffisants et des critères d’attributions transparents.
  • Proposer un mode de garde pour chaque enfant en augmentant notamment l’offre collective d’accueil pour la toute petite enfance avec la création, tous modes confondus, de 1 500 places sur le mandat.

 

Éduquer dans de bonnes conditions

  • Étendre la gratuité de la cantine et du CLAÉ pour les familles les plus modestes, en fonction du quotient familial.
  • Améliorer l’accessibilité pour toutes les formes de handicap.
  • Doter chaque classe maternelle d’un.e Atsem.
  • Dégager des moyens supplémentaires pour le fonctionnement de nos écoles et des CLAÉ/ALAÉ et garantir, pour chaque enfant, le droit de partir au moins une fois en classe de découverte.
  • Réaliser un audit des réhabilitations nécessaires parallèlement à la construction de nouveaux équipements.